/* Template Name: Louis à Paris */ L'Olympia - Louis Tomlinson France

L'OLYMPIA - BRUNO COQUATRIX

L’Olympia est une salle de concert parisienne mythique, presque devenue un symbole français par elle-même. Située au 28, Boulevard des Capucines, en plein coeur du 9ème arrondissement de Paris, elle est le plus ancien music-hall de la capitale encore en activité. En plus d’un siècle d’activité, elle a vu passer sur sa scène les plus grands artistes français et internationaux, et été le décor de multiples films.

HISTOIRE DE LA SALLE

En 1888, Joseph Oller, notamment fondateur du Moulin-Rouge, installe un parc de montagnes russes au 28, Boulevard des Capucines. Cependant, la dangerosité de l’attraction attirant l’attention du préfet de police, les montagnes russes disparaissent au profit d’une salle de spectacle de 2000 places: l’Olympia.

La salle est inaugurée en 1893 avec des artistes marquants de cette époque, tels que La Goulue et Frégoli. La scène est alors occupée par des attractions foraines et des artistes transformistes, acrobates, danseurs, etc. Au début des années 1910, des revues de music-hall y prennent place, avec en vedette des célébrités telles que Mistinguett. La salle ferme ses portes pendant la Première Guerre Mondiale.

Sous la direction de Paul Franck et dès sa réouverture, la musique prend de plus en plus de place à l’Olympia, avec des artistes tels que Fréhel ou encore Lucienne Boyer. 

En 1929, après une chute de sa fréquentation, l’Olympia devient une salle de cinéma appelée ‘Théâtre Jacques Haïk” et le restera jusqu’en 1954, d’abord occupée par l’armée allemande, puis par l’armée américaine.

En 1954, Bruno Coquatrix se voit confier la direction du nouvel Olympia. La salle accueille de plus en plus de grands artistes qui lui permettent des affluences record. Gilbert Bécaud y fera notamment ses débuts, contribuant à donner son nouveau souffle à l’Olympia. S’en suivent des décennies marquées par les passages d’artistes français et internationaux dont la renommée contribue à celle de la salle.

En 1997, l’Olympia se voit menacer de destruction. Bien que l’ancienne salle de billard soit inscrite au titre des monuments historiques français, la reconstruction de l’Olympia est rendue obligatoire. Le 14 avril de la même année, la dernière représentation est donnée à l’ancien Olympia. Sept mois plus tard, Gilbert Bécaud inaugurera la nouvelle salle. 

En 2001, Vivendi Universal (devenue en 2006 Vivendi), rachète le fonds de commerce.  

Désormais, la salle accueille également des cérémonies nationales ponctuelles telles que les César.

 

LES GRANDS A L'OLYMPIA

VISITEZ L'OLYMPIA AVEC JAHNERATION

fr_FRFrançais